Email Marketing – Améliorer la délivrabilité de vos campagnes emailing

emailing-comment améliorer la délivrabilité

La délivrabilité en email marketing, c’est quoi ?

C’est la capacité d’un email à arriver rapidement et en intégralité dans la boite de réception du destinataire. Dans le pire des cas, environ 20% des emails ne seront jamais lus ni cliqués par l’internaute finale. Il n’en aura même jamais connaissance (sauf peut être s’il consulte ses spams). Ces emails sont une perte sèche pour vous car ils vous coutent de l’argent et n’ont aucune chance d’en rapporter. Il est donc indispensable d’augmenter au maximum le taux de délivrabilité.

Les critères qui influencent votre délivrabilité

Vous l’avez compris, l’enjeu économique est important. Voici les paramètres qui peuvent influencer positivement ou négativement le taux de délivrabilité de vos emailing.

  • Être listé en spam par les FAI

Le premier filtre de vos campagnes, c’est les Fournisseurs d’Accès à Internet. Leur rôle est de chouchouter leur client et notamment de veiller à ce que ceux-ci ne reçoivent que des emails de qualité. Ils scandent dont vos campagnes à la source pour en évaluer leur pertinence. La mise en spam par les FAI peut par exemple intervenir si votre objet est trop agressif commercialement (ex : utilisation des mots « gratuit » ou « offert » ou « promotionnel ») ou bien s’il est à caractère pornographique. Je m’attarderai plus en détail sur le choix de l’objet dans un futur article.

  • La réaction des destinataires de vos emailings

Une fois votre campagne envoyée et s’il elle arrive bien dans la boite de réception de vos prospects, la réaction de ces derniers va avoir un impact majeur sur le taux de délivrabilité de vos futurs campagnes. Ainsi, si les taux d’ouvertures sont bons (entre 20 et 40% selon les marchés) avec un comportement positif des internantes (clics, ouvertures multiples …), pas de souci, vos prochains envois auront toutes les chances d’arriver à destination. Par contre, si vos prospects se désinscrivent en masse voire même pire signalent votre email comme indésirable ou le marquent en plainte, vous avez du souci à vous faire.

  • Les bounces

Les bounces sont l’équivalent des NPAI dans les campagnes de mailing papier. Un email qui tombe en bounce, cela vous indique qu’il n’a atteint son destinataire car il y a un problème sur l’adresse email. Deux catégories sont à distinguer : les soft bounces et les hard bounces. Les soft bounces sont les emails qui ont été bloqués pour cet envoi mais qui peuvent passer une prochaine fois. Cela se produit par exemple quand les boites de réception de vos contacts sont trop pleines. Les hard bounces, à l’inverse, n’arriveront jamais à destination. Ils seront constamment bloqués par les serveurs. Les cas de figure les plus courants sont une adresse email qui n’existe plus (la personne ne travaille plus pour la société) ou une faute de frappe sur l’adresse email (ex : jean.dupont@gmal.com).

Très important : avant chaque nouvel envoi, il est indispensable de retirer ou de blacklister de vos fichiers, les adresses tombées précédemment en hard bounces. C’est cela qui permettra d’améliorer la délivrabilité de vos emailings.

Comment améliorer la délivrabilité de vos campagnes emailing : les règles à respecter

Elles se résument en une phrase : maintenir à tout prix la bonne réputation de vos envois auprès des FAI et des destinataires. Facile à écrire mais c’est un peu plus compliqué dans la réalité.

Quelques règles que je vous livre et que je détaillerai dans de futurs articles :

  • allez vers l’hyperpersonnalisation de vos emailings : plus vos campagnes seront pertinentes pour les destinataires, plus vous améliorerez in fine votre réputation en email marketing
  • soignez vos header (en-tête d’email), vos objets et le contenu du mail : ces éléments sont filtrés par les FAI
  • privilégiez l’envoi de campagne à des contacts opt-in c’est à dire des contacts qui ont accepté de recevoir vos communications
  • utilisez des IP dédiées pour vos envois : vous pourrez ainsi maitriser pleinement votre réputation
  • authentifiez vos campagnes et signez les avec votre nom de domaine : plusieurs procédures existent notamment le SPF ou les clés de domaine (DKIM).

Ce n’est pas encore très clair dans votre esprit. Ne vous inquiétez pas, l’email marketing est un sujet qui me passionne. Je vous proposerai d’autres articles qui vous permettront de comprendre un peu mieux ce levier de marketing digital.

A très vite, Benjamin